Groupe Endress+Hauser

Médias

Événements

Votre carrière chez Endress+Hauser

Une assistance proche de vous

Online Shop

Entrez votre code personnel pour accéder au Shop en ligne et passez commande 24 h sur 24 / 7 jours sur 7. Vous pouvez aussi consulter vos tarifs et les délais de livraison ou demander un devis.

Online Shop

E-direct Shop

Economique et direct : un rapport performances - prix inégalé sur une sélection d'appareils Endress+Hauser livrés rapidement et commandés facilement

E-direct Shop

Un bouclier protecteur pour l’esprit d’invention

236 nouvelles demandes de brevet déposées en 2013

Chaque année, Endress+Hauser investit plus de cinq millions d’euros dans le monde entier pour la protection de la propriété intellectuelle. Cet investissement permet de renforcer la position du groupe par rapport à ses concurrents et de stimuler les inventeurs de l’entreprise. Cette stratégie s’avère payante : en 2013, Endress+Hauser a déposé des demandes de brevet initiales pour 236 innovations. Le nombre total de brevets « en vigueur » et de demandes de brevet s’élève à près de 5 700.

« Nous opérons dans un secteur extrêmement concurrentiel », explique Michael Ziesemer, Directeur d’exploitation (COO) du Groupe Endress+Hauser. « Notre avantage est conforté par des produits innovants, et nous pouvons ensuite préserver ces innovations en les protégeant par des brevets à un stade très précoce de leur développement ». Michael Ziesemer, membre du Comité de direction du groupe et responsable des brevets, est donc très satisfait du total de 236 demandes de brevet déposées l’an dernier, six de plus qu’en 2012.

Dans le secteur des technologies de mesure, cette entreprise de taille moyenne fait figure de leader parmi les demandes de brevets européens. Endress+Hauser investit massivement dans la recherche & développement dans tous ses secteurs d’activité. Sur les 720 employés qui travaillent dans ce domaine, 365 ont participé au dépôt d’une demande de brevet initiale l’an dernier.

Endress+Hauser a déposé des demandes de brevet en Allemagne et dans l’Union européenne, aux États-Unis et en Chine, et c’est aussi dans ces pays que l’entreprise a déposé la majorité de ses dossiers. Environ un tiers seulement de ces brevets est effectivement utilisé, comme l’explique Angelika Andres. Par conséquent, le portefeuille de brevets fait l’objet d’un réexamen régulier, en accordant une attention particulière aux marchés dont l’importance est en déclin : « Plus les brevets sont anciens, plus les frais sont élevés ».

Un bouclier de brevets protecteur

Même les 70 % de brevets techniquement inutilisés représentent néanmoins un poids économique, « afin de parer aux offensives des concurrents », explique Michael Ziesemer. Il arrive que des concurrents estiment que leurs droits de propriété intellectuelle ont été violés. « Un gros portefeuille de brevets agit comme un bouclier protecteur », confirme le COO du groupe. Plus le nombre de brevets qu’une entreprise peut faire peser dans la balance est important, meilleures sont les chances de voir une issue favorable en cas de litige. « Nos brevets font office d’assurance ».

Lire le communiqué de presse complet

  • Un bouclier protecteur pour l’esprit d’invention : 236 nouvelles demandes de brevet déposées en 2013 ©Endress+Hauser

    Un concentré de génie inventif : le Groupe Endress+Hauser a invité tous les employés ayant déposé une demande de brevet en 2013 à la Rencontre des Innovateurs à Fribourg, en Allemagne.

  • Endress+Hauser rend hommage à ses inventeurs lors de leur rencontre annuelle ©Endress+Hauser

    Endress+Hauser rend hommage à ses inventeurs : le groupe a invité tous les employés ayant déposé une demande de brevet en 2013 à la Rencontre des Innovateurs à Fribourg, en Allemagne.

Outils en ligne